Ce que vous devez savoir sur les décisions de politique de dividende : Un guide de démarrage

Les politiques de dividendes sont cruciales pour les entreprises et les investisseurs, définissant comment les bénéfices sont distribués en tant que dividendes.

Comprendre ces politiques aide à prendre des décisions d’investissement éclairées et à gérer les attentes financières. Voici un guide complet des politiques de dividendes, comprenant leurs types, les facteurs affectant la politique de dividendes et comment elles fonctionnent.

ADVERTISEMENT

Qu’est-ce qu’une politique de dividende ?

Une politique de dividende est un ensemble de règles guidant la quantité et la fréquence avec laquelle une entreprise distribue ses bénéfices sous forme de dividendes. 

Lorsqu’une entreprise réalise des bénéfices, elle décide si elle doit conserver les gains ou distribuer des dividendes aux actionnaires, un choix façonné par diverses théories sur les dividendes.

Qu’est-ce qu’un dividende?

Un dividende est une partie des bénéfices d’une entreprise qui est donnée aux actionnaires en récompense de leur investissement dans l’entreprise.

ADVERTISEMENT

La direction de l’entreprise doit répartir les bénéfices pour satisfaire tous les parties prenantes, mais les actionnaires sont prioritaires car ils prennent le plus de risques.

Des exemples de dividendes incluent :

  1. Dividende en espèces : Il s’agit d’un dividende payé en espèces, ce qui réduira les réserves de trésorerie de l’entreprise.
  2. Actions gratuites : Ce sont des actions supplémentaires données aux actionnaires sans frais, généralement en plus d’un dividende en espèces, et non en remplacement.

Types de Stratégies de Dividendes

La politique de dividendes d’une entreprise peut influencer sa valeur. La politique devrait correspondre aux objectifs de l’entreprise et maximiser la valeur des actionnaires.

ADVERTISEMENT

Les actionnaires possèdent l’entreprise, mais c’est le conseil d’administration qui décide de la distribution des bénéfices.

Les administrateurs tiennent compte de facteurs tels que le potentiel de croissance et les projets futurs lorsqu’ils décident des dividendes. Les entreprises peuvent choisir parmi différentes politiques de dividendes.

#1. Stratégie de dividende régulier

Selon une politique de dividende régulier, l’entreprise verse des dividendes annuels aux actionnaires. 

Les bénéfices supplémentaires sont conservés en tant que bénéfices non distribués, et les dividendes sont versés même en cas de perte. 

Cette politique convient aux entreprises disposant d’un flux de trésorerie et de bénéfices stables, offrant des dividendes à faible risque mais modérés dans le cadre de la gestion des dividendes et de la politique de dividendes.

#2. Stratégie de dividende stable

Une politique de dividende stable verse un pourcentage fixe des bénéfices sous forme de dividendes, par exemple 6 %, quel que soit le bénéfice annuel.

Les dividendes fixes sont versés indépendamment de la taille des bénéfices, ce qui crée un risque pour les investisseurs car les montants des dividendes fluctuent avec les bénéfices.

Les actionnaires sont confrontés à une incertitude quant à leurs gains de dividendes.

#3. Stratégie de Dividendes Irréguliers

Une politique de dividendes irréguliers signifie que l’entreprise n’est pas obligée de verser des dividendes. Le conseil d’administration peut choisir de distribuer les bénéfices ou de les réinvestir.

Cette stratégie est utilisée par les entreprises ayant des flux de trésorerie imprévisibles ou une liquidité limitée, présentant des risques élevés pour les investisseurs qui pourraient ne pas recevoir de dividendes.

#4. Stratégie sans dividende

Sous une stratégie sans dividende, la société ne distribue pas de dividendes aux actionnaires.

À la place, tous les bénéfices sont réinvestis dans l’entreprise pour sa croissance future.

Les entreprises qui suivent cette stratégie sont généralement en pleine expansion, et les actionnaires investissent en elles pour le potentiel d’appréciation de la valeur des actions plutôt que pour les dividendes.

Facteurs influençant les décisions de distribution de dividendes

Plusieurs facteurs influent sur les décisions de distribution de dividendes d’une entreprise :

  1. Montant des bénéfices : Les dividendes proviennent des bénéfices actuels et passés. Des bénéfices plus élevés peuvent entraîner des dividendes plus importants, tandis que des bénéfices plus bas peuvent entraîner des dividendes plus faibles.
  2. Stabilité des bénéfices : Les entreprises aux bénéfices stables peuvent généralement offrir des dividendes plus élevés par rapport à celles aux bénéfices instables.
  3. Consistance des dividendes : Certaines sociétés visent un taux de dividende constant pour satisfaire les actionnaires et renforcer leur réputation. En cas de potentiel pour des bénéfices élevés, un dividende plus élevé peut être déclaré ; si les bénéfices sont temporaires ou ne croissent pas, un dividende plus bas ou standard peut être déclaré.
  4. Opportunités de croissance : Les entreprises avec des plans de croissance future peuvent conserver davantage de bénéfices pour financer de nouveaux projets, ce qui peut entraîner des dividendes inférieurs par rapport aux entreprises ne disposant pas de tels plans.
  5. Flux de trésorerie : Les paiements de dividendes sont liés aux sorties de trésorerie. Une entreprise rentable avec des liquidités limitées peut verser des dividendes plus bas, tandis qu’une entreprise disposant de liquidités excédentaires peut se permettre des dividendes plus élevés.
  6. Politique de taxation : Les taux de dividendes peuvent également être influencés par les politiques fiscales du gouvernement. Actuellement, les revenus de dividendes sont exempts d’impôt pour les actionnaires, ils pourraient donc préférer des dividendes plus élevés. Cependant, la décision finale appartient à l’entreprise.
  7. Réaction du marché boursier : Il y a une relation directe entre les taux de dividendes et la valeur boursière d’une action. Des dividendes plus élevés peuvent avoir un effet positif sur les cours des actions, tandis que des dividendes plus faibles pourraient les impacter négativement. Par conséquent, la direction devrait prendre en compte l’effet potentiel sur les cours des actions lors de la décision des taux de dividendes.

Qui prend les décisions sur les dividendes ?

Le Conseil d’Administration d’une entreprise prend les décisions concernant les dividendes. Ils choisissent entre distribuer les bénéfices sous forme de dividendes ou les réinvestir dans de nouveaux projets.

La politique de dividendes implique un équilibre entre la conservation des bénéfices et le paiement des dividendes.

Les politiques de dividendes visent à :

  • Maximiser la richesse des actionnaires
  • Assurer un financement suffisant

Lors de l’établissement d’une politique de dividendes, la direction doit équilibrer le revenu des actionnaires (dividendes) et la croissance de l’entreprise (bénéfices non distribués).

Pour une politique de dividendes rationnelle, une entreprise devrait tenir compte de :

  • La trésorerie disponible pour les dividendes après avoir couvert les dettes, les investissements en capital et le fonds de roulement (Free Cash Flow to Equity – FCFE)
  • La disponibilité de projets rentables (Retour sur capitaux propres – ROE > Rendement requis)

Comment fonctionne une politique de dividendes

Les entreprises récompensent parfois leurs actionnaires ordinaires avec des dividendes, qui sont des paiements réguliers des bénéfices.

Cela offre un revenu stable, ce qui rend les actions versant des dividendes populaires parmi les investisseurs.

Une politique de dividendes est cruciale pour ces entreprises. Elle définit :

  • La fréquence des paiements de dividendes (mensuelle, trimestrielle ou annuelle)
  • La période des paiements
  • Le montant versé aux actionnaires

L’équipe de direction décide des facteurs de dividendes, y compris les options de paiement telles que l’argent comptant ou le réinvestissement via le DRIP.

Il existe trois politiques de dividendes : stable, constante et résiduelle. Les entreprises sans politique réinvestissent les bénéfices pour la croissance.

Types de politiques de dividendes

Les politiques de dividendes déterminent comment une entreprise distribue ses bénéfices aux actionnaires. Voici trois types courants :

Politique de dividende stable

Une politique de dividende stable, courante et simple, vise à offrir aux actionnaires un dividende annuel constant et prévisible, indépendamment des fluctuations des bénéfices de l’entreprise. 

Elle est en accord avec la croissance à long terme de l’entreprise, offrant plus de certitude quant au montant et au timing du dividende.

Politique de dividende constant

Une politique de dividende stable peut ne pas augmenter les dividendes lors des années prospères, tandis qu’une politique de dividende constante verse un pourcentage fixe des bénéfices, ce qui se traduit par des dividendes volatils.

Cette volatilité rend la planification financière difficile en raison de l’imprévisibilité des bénéfices et des dividendes.

Politique de dividende résiduel

La politique de dividende résiduel est également très imprévisible, mais certains investisseurs la considèrent comme la seule politique de dividende acceptable. 

En vertu de cette politique, la société distribue des dividendes après avoir alloué des fonds pour les dépenses en capital (CAPEX) et le fonds de roulement.

Pensées Finales

En conclusion, les décisions en matière de politique de dividendes sont essentielles à la stratégie financière et aux relations avec les investisseurs d’une entreprise. 

Elles équilibrent les rendements des actionnaires avec la croissance et la stabilité de l’entreprise. 

Comprendre les différents types de politiques de dividendes et les facteurs influençant ces décisions peut aider les investisseurs à faire des choix éclairés et permettre aux entreprises d’optimiser leurs performances financières.

Lire dans une autre langue